Pages

dimanche 8 juillet 2018

Nous sommes bel et bien en dictature qui ne dit pas son nom !

Nous sommes bel et bien en dictature qui ne dit pas son nom !




4 Mai 2018 14:45pm Publié par Patrick FRASELLE

Sarko Macron Charles Michel Trump ou tant d'autres crapules feraient l'affaire...






















Sarko Macron Charles Michel Trump ou tant d'autres crapules feraient l'affaire...

Nous sommes en dictature "molle" et la majorité ne le sait pas; anti-
chambre de la dictature dure prônée par la majorité des gouvernements.
- néo-libéralisme outrancier - état policier - violence policière légalisée et jamais punie dans un contexte d'abus de pouvoir permanent et absolu - justice pourrie corrompue aux ordres polluée par la franc-maçonnerie, parquet pourri franc-maçonné néo-libéral et sans doute de droite ou d'extrême, les intérêts partisans ou toutes autres formes de déviances socio-politico-financière - tout au fric des riches entre copains et que les pauvres aillent se faire enculer ici et ailleurs - violence de haut mépris à l'égard du peuple "sans dents" mais aussi sans cerveau sans doute quand le pouvoir lui sert la soupe de I-Phone Hanouna The Voice Nutella en promotion Jeans troués à 80 euros pour pauvres de luxe comme modèle de société les soldes à crédit l'addiction au réseaux sociaux et d'autres subtiles lobotomies épaisses. - 

Sans compter la désinformation propagande et anti-propagande servie par les putains journalistiques lécheurs-lécheuses du trou du cul du pouvoir.
Bâtisse verticale et hiérarchisée où chaque acteur placé en interaction permanente avec les autres tente de voler, mentir, manipuler et de tirer les marrons du feu sans vergogne ainsi que sans projet créatif ou positif envers l'ensemble du vivant.
Dans cette infinie tristesse et cette vaste désolation, je ne vois guère pointer les fourches nouvelles ? Les têtes au bout d'une pique ainsi que la réhabilitation des guillotines ? En 2089 ?
La violence des appareils d'état, la violence des politiques, la violence des gouvernements outrancière eu égard à l'extrême violence sociale ne mérite que la même forme de violence réparatrice. Celui qui se cache derrière les "valeurs" "paternelles" de l'état de droit n'est qu'un hypocrite dialecticien manipulateur qui tient - seulement - à sauver son poste ainsi que ses petits privilèges de profiteur en place.
A l'intérieur de cette destructivité intense, de cette nucléairisation de nos société, les pacifistes sont de grands naïfs inutiles avec pour toute forme de "doudou" un bisounours pleutre et totalement impuissant. Risible et méprisé.
Toute forme d'espoir est probablement une injure ?

LIENS en cause : 
Comment la non violence protège l'état par Peter Gelderloos
Patrick FRASELLE
Copyright - Patrick FRASELLE 
Le 04 mai 2018 for - texts, links and pictures - checked and locked and saved 2018.
© Mai 2018 Patrick Fraselle - Tous droits réservés.

La collecte de textes n'est pas souhaitée.
Respectez la propriété intellectuelle.
Ce site est protégé.
Si toutefois vous désirez l'une ou l'autre partie de texte pour une utilisation, adressez-vous directement à l'auteur - qui se fera un plaisir de vous donner son accord. Il est aussi impératif et obligatoire de citer vos sources si vous rebloguez un texte.
Tous les textes présents sur ce site sont aussi protégés par le copyright des éditeurs ainsi que par la Sabam. 
Web Master : Patrick FRASELLE
Une faute d'orthographe, une coquille, une image absente, une vidéo désactivée ou un lien mort, prévenez l'auteur, il vous remerciera.
  •  
L'auteur aime Wikileaks Julian Assange Bradley Maning Zorro Robin des Bois et Edward Snowden. 
Il est résolument misanthrope anti-nazioniste anti-euromonnaie anti-européen anti-américain.
Il est aussi anti-religion - la plus grande supercherie obscurantiste de l'humanité - qui lobotomise les peuples en prenant le pouvoir dessus pour mieux les contrôler pour mieux les mettre en conflits armés ouverts et est intégralement laïque.
La "justice" est pourrie pervertie inique inepte prétentieuse castique probablement franc-maçonne autant qu'elle est un leurre tant qu'un mensonge ainsi qu'une abstraction inapplicable car on sait que sincère ou non la justice n'existe pas; et, "est un outil politique utilisé par ceux qui sont au pouvoir pour contrôler la masse et conserver le pouvoir". La magistrature est nommée, corrompue et au service du politique. "Selon que vous serez riches ou misérables les jugements... blablabla... Etc. Etc. Etc. La justice est un appareil totalitaire d'Etat.
La justice - cet appareil d'état repère de magouilleurs et d'individus prônant la subjectivité au détriment des faits objectifs - est le deuxième plus grand mensonge de l'humanité après les religions.
Personne dans ce monde, n'a le droit d'avoir le pouvoir sur qui que ce soit. Le pouvoir après la justice et les religions est la troisième plus grande violence du monde.
Il est anarchiste, anti-monarchiste et anti-politique ainsi qu'adepte du tirage au sort en politique selon Etienne CHOUARD.
La classe humaine vue de son côté pourri et crapuleux et non du côté de sa pauvreté et de sa douleur victimaires
"La race humaine sur terre me répugne tout autant que le pus de l'abcès sur une tartine de pain d'épice. Le plus con des cafards, la plus vilaine des charognes nous est supérieur en tout. La race humaine est le peuple élu de la fange et de la médiocrité."
"La classe politique est une fosse à purin à ciel ouvert."
"L'Homme ce détritus d'humanité."

Article épinglé - descriptif du blog dans la gorge chaude - analyse critique de nos sociétés

Ce blog est en construction - le temps d'importer tous mes articles d'OVER-BLOG qui pollue et massacre les propos créatifs des int...